• 62, Chemin de Loustaounaou, 64100 BAYONNE
  • 05 59 55 25 90
  • animaux-assistance-europe@wanadoo.fr

Hades

Hades

Notre association ANIMAUX ASSISTANCE EUROPE, SPA Pays-Basque Adour, traite une bonne centaine de dossiers de maltraitance par an et ce, depuis une bonne décennie. Notre service enquête ne chôme pas car la zone géographique est assez étendue.

 A certaines périodes de l’année, nous recevons plusieurs appels ou courriers par semaine.

 Après une enquête de voisinage, nous traitons les affaires par ordre d’urgence.
A chaque ouverture de dossier, une enquêtrice se déplace, rencontre chaque partie, constate la gravité ou pas des faits et une plainte est déposée quand la maltraitance est avérée.
Nous écartons les conflits de voisinage, ce n’est pas de notre ressort.
Sur de simples négligences ou ignorances, nous travaillons en intelligence avec les propriétaires et cela se passe en général très bien.
Les gens qui aiment leur animal savent que nous sommes là pour les aider et pour trouver des solutions.

Notre seule préoccupation, l’intérêt de l’animal.


Nous traitons une grande partie de nos dossiers avec la police nationale de Bayonne.
Des gens formidables, férus en loi sur les animaux et très à l’écoute. Ils savent que si nous allons au bout des procédures, c’est que le doute n’est plus permis et qu’un animal est en grande souffrance.


D’ailleurs, tous nos dossiers aboutissent, sauf ce mardi 12 décembre où un dossier concernant un Beauceron appelé HADES a été classé sans suite.
Cette décision est incompréhensible au vu du nombre de témoignages concordants édifiants.
Donc aujourd’hui, notre SPA locale CONTESTE LA DECISION DU TRIBUNAL CORRECTIONNEL.
Que s’est-il passé pour qu’une telle décision soit prise ?
Nous sommes en droit de connaitre la vérité.

D’une part, nous sommes surpris par la rapidité de cette décision (Plainte déposée le 5 octobre dernier, d’ordinaire, il faut attendre au minima 6 mois jusqu’à plus de 2 ans pour obtenir un jugement.
Nous n’avons pas été conviés à l’audience, nous avons appris le jugement par le gendarme qui a enregistré les auditions. Ce dernier a insisté pour qu’un salarié saute son heure de repas afin que le chien soit rendu au plus vite à son bourreau.
Attitude qui a déconcerté et choqué l’équipe des soigneurs, de la présidente et des bénévoles présents.

Triste journée !
HADES avait repris du poids, il reprenait confiance dans l’être humain. Et l’animal a été enfin reconnu comme un être sensible ? Pas par tout le monde.

HADES appartient à un couple résidant à SAINT ANDRE DE SEIGNANX dans les Landes.
ET bien évidemment comme à chaque dossier de maltraitance, le couple est dans le déni absolu mais n’est-ce pas le comportement normal de tout tortionnaire. Quand ils sont démasqués, ils n’assument pas leurs actes.

A vous de juger !
Pour vous, aimer son chien c’est lui infliger des décharges électriques à longueur de journée, c’est l’enfermer toute la journée dans une niche sanglée dont la porte est maintenue par des parpaings et dans laquelle à la première visite, il ne pouvait ni s’asseoir, ni se mettre debout, nageant dans ses excréments. Un box doit faire au minimum 5 mètres² alors imaginez ce qu’à endurer ce pauvre chien pendant des heures. Par amour, c’est le frapper si durement que le voisinage entendait les hurlements du pauvre animal qui partait se réfugier derrière la maison, en boitant.
C’est bien connu ‘’qui aime bien, châtie bien’’, c’est fou ce que ce chien est aimé.


Notre association va poursuivre sa mission dans la légalité et dans l’information. Ce n’est pas parce que le dossier a été classé sans suite que nous allons abandonner HADES.
Parce que les témoignages sont fiables et que nous n’avons aucun doute sur la maltraitance qu’a subi HADES, nous allons mettre en place un suivi et faire signer une pétition.

La Présidente Joëlle TURCAT

Pour apporter votre soutien ou une information 
supplémentaire à ce dossier:

ANIMAUX ASSISTANCE EUROPE
62 chemin Loustaounaou
64100 Bayonne

05 59 55 25 90

Ou utiliser notre formulaire de contact sur ce site